Tinder, OkCupid… : ce que les applications changent (vraiment) aux rencontres share
back to to

Tinder, OkCupid... : ce que les applications changent (vraiment) aux rencontres

12 août 2015

Nancy Jo Sales, journaliste à Vanity Fair, a arpenté les bars new yorkais à la rencontre des jeunes utilisateurs de l’application Tinder. Avec un objectif : découvrir ce que le réseau social change (vraiment) à nos manières de se rencontrer.

« Etre » sur une application de rencontre n’est plus aujourd’hui quelque chose que l’on cherche à cacher. D’après les jeunes rencontrés par la journaliste, hommes ou femmes, c’est même l’inverse qui se produit : les rencontres en ligne deviennent un sujet de conversation permanent.

« Il y a eu deux transitions majeures au cours des 4 derniers millions d’années », note Justin Garcia, un chercheur au Kinsey Institute for Research in Sex, Gender, and Reproduction de l’Université de l’Indiana.

« La première est intervenue il y a 10 000 à 15 000 ans, pendant la révolution agricole, quand nous sommes devenus moins nomades et plus sédentaires. La seconde transition majeure intervient avec l’apparition d’Internet ».

Et selon les dires des personnes interrogées, ce basculement a un impact sur toutes les facettes de la rencontre voire, plus largement, sur la manière même dont ces jeunes de 20 à 30 ans pensent les relations. « Les hommes voient tout comme une compétition« , note l’un d’entre eux. « Avoir une relation sexuelle est devenu tellement facile« , renchérit un autre. « Il n’y a plus de rencontre. Il n’y a plus de relation« , constate une dernière.

Tinder n’a pas tardé à réagir sur Twitter, s’étonnant des généralisations faites à partir des quelques témoignages glanés par la journaliste. D’après l’entreprise, ces derniers ne reflètent aucunement la majorité des comportements sur son application. 

Pour en savoir plus, c’est ici.

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email