Transformer un trajet de bus en jeu vidéo

29 août 2012

Jouer à un jeu vidéo sans équipement électronique, c’est possible ! Jane McGonigal nous l’avait déjà prouvé, en nous montrant comment jouer en réseau… sans ordinateur.

Cette fois, c’est un étudiant de la Royal Academy of Art de La Hague, aux Pays-Bas, qui nous en offre un bel exemple. Daniel Disselkoen en avait assez de prendre quotidiennement depuis quatre ans le même trajet en bus, raconte No Blog : « Pourquoi continuer à regarder par la fenêtre lorsqu’il n’y a plus aucune raison d’espérer voir quelque chose de nouveau ? ».

Ne pouvant pas lui-même décider d’un nouveau trajet, il décide alors de hacker le bus, afin de changer l’expérience du voyage pour lui et pour les autres voyageurs : « Fabriquer quelque chose afin que ce qui existe déjà devienne vraiment différent ».

Le résultat, baptisé Man-Eater, est un jeu vidéo « low-tech » composé d’un simple autocollant collé sur la vitre – et d’une règle du jeu affichée visiblement. Man-Eater est un très bel exemple de ludification de la ville : un hack simple pour tirer les passagers des transports en commun de leur ennui… et pourquoi pas, les engager à communiquer et échanger sur leurs scores et techniques de jeu ?
 

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email