Tsu, le dernier né des réseaux qui veulent vous rémunérer share
back to to

Tsu, le dernier né des réseaux qui veulent vous rémunérer

30 octobre 2014

Dans la course au « nouveau Facebook », les start-up rivalisent d’ingéniosité. Alors qu’Ello se targuait récemment de proposer un réseau social dépourvu de publicités, Tsu a pris la relève la semaine dernière avec un argument clé : rémunérer ses utilisateurs. Le Blog du modérateur analyse avec un œil critique les prétentions de ce nouvel outil social. 

Fil d’actualités, notifications, communauté d’amis, likes, partages… Tsu ne révolutionne pas le modèle instauré par Facebook. Outre sa couleur verte, le réseau compte se différencier en rémunérant ses membres sur la base de leur implication et de leur influence, le tout grâce à des revenus liés aux publicités, dont Tsu se trouve par conséquent infesté. Sa formule est simple : 10% des revenus publicitaires reviennent aux administrateurs, contre 90% aux utilisateurs, qui peuvent gérer leurs virements via un outil « Bank ».

Une invitation au spam ?

En prenant pour critère de rémunération la quantité des posts et des amis invités, Tsu ne prétend pas à la qualité des contenus diffusés. Ses membres devront y être particulièrement actifs pour toucher une rémunération notable, de l’ordre de quelques centimes en moyenne.

Ce réseau s’inscrit néanmoins dans un discours selon lequel les usagers des réseaux sociaux devraient être rémunérés pour leur participation aux modèles économiques de la publicité en ligne. Nouveau modèle de réseau ou simple application éphémère ?

Plus d’informations avec l’article du Blog du modérateur

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email