Twitter, ce baromètre émotionnel

27 mai 2014

Et si la profusion des tweets pouvait être une aubaine pour mesurer notre moral ? En utilisant nos gazouillis, les chercheurs de l’organisme gouvernemental australien pour la recherche scientifique (le CSIRO) et de l’Institut Balack Dog de Sydney, pourraient être capables d’indiquer l’état émotionnel du monde et de cerner le bien-être d’une population, relaie NewScientist.

Twitter, le « Météo France » de nos émotions ?

Comprendre quel type d’événement affecte le moral des gens en s’appuyant sur la sémantique de nos tweets, voilà le défi relevé par ces chercheurs. 

Pour ce faire, ils se sont d’abord penchés sur le large éventail lexical relatif à nos émotions, afin de sélectionner environ 600 mots autour de grandes catégories telles que la colère, la joie, la peur, la tristesse, l’amour ou la surprise. Ils ont ensuite créé une application qui filtre les tweets par zone géographique et selon cette analyse sémantique. En s’emparant de 750 tweets par seconde, cet outil leur permet de visualiser en temps réel le moral de nos concitoyens. 

Des émotions décryptées, pour quoi faire ?

Il reste désormais aux chercheurs à vérifier si les pics relevées sur le graphe correspondent bien à des phénomènes observés dans le monde réel, d’où l’importance du filtrage par région. Par exemple, ils veulent voir si un phénomène moral comme l’augmentation du taux de suicide dans les zones reculées est également observable sur Twitter.

27 mai, 2 551 tweets en 14 heures à Paris qui sont enthousiastes – soit 1, 72% de tous les tweets anglais analysés.

Cette application devrait être ouverte au monde de la recherche pour explorer plus encore sa capacité prédictive. Appliqué à l’étude d’autres phénomènes, ce modèle pourrait par exemple permettre de prévoir la propagation des maladies

Alors que le déluge d’informations sur les réseaux sociaux est souvent vu comme une surcharge cognitive pour l’utilisateur, il semblerait qu’il puisse ouvrir pour les chercheurs de nombreuses perspectives quant à la compréhension de nos comportements. D’autres s’y essaient d’ailleurs, comme la développeuse Bradley Griffith : dans une cartographie du monde racontée tout en emojis elle compile en temps réel les émoticônes de nos gazouillis pour indiquer notre état sentimental.

Pour en savoir plus, c’est ici.

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email