Un bracelet anti-mots de passe

3 septembre 2013

Dans le petit monde de la biométrie, les paris sont ouverts pour savoir sur quoi seront basés les indicateurs physiologiques qui remplaceront les mots de passe. Après les empreintes digitales, l’iris, la reconnaissance faciale ou même les ondes cérébrales, utilisera-t-on les battements du coeur pour s’authentifier à nos services numériques ? Cette signature unique s’annonce très pratique pour quand l’informatique s’embarquera dans la plupart des objets de notre quotidien. Et pour cause : les capteurs qui la relèvent peuvent s’intégrer dans n’importe quel vêtement ou accessoire près du corps. Pour illustrer le formidable potentiel de ce procédé, la startup Bionym présente sur The Verge sous la forme d’un bracelet, le Nymi, une véritable clé électronique universelle.

Le saviez-vous ? Les battements du coeur composent une signature unique qui dépend de la taille, de la forme et de la position de votre coeur dans votre cage thoracique. Embarqué dans un bracelet, l’électrocardiogramme se sert de cet indicateur pour vous authentifier en permanence auprès de tous les objets intelligents qui vous entourent. Avec lui, par exemple, personne ne pourra fouiller dans votre téléphone lorsque vous le laissez traîner à la maison. 

Comme vous pouvez le voir dans la vidéo ci-dessous, le prototype imaginé par la startup comporte aussi une reconnaissance de mouvements, ce qui rend possible des interactions multiples avec chaque appareil. En communiquant avec la serrure de votre porte d’entrée, il pourrait bien remplacer ces grosses clés qui rayent tout ce que vous mettez dans vos poches, aussi. 

Le verra-t-on prochainement à nos poignets ? Le défi, c’est qu’il doit être adopté massivement pour dévoiler son plein potentiel. En attendant de faire ses preuves en séduisant aussi bien le public que les constructeurs d’appareils numériques, il sera commercialisé l’an prochain au prix de 99 dollars. 
 

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email