Un filtre Twitter pour espionner vos voisins share
back to to

Un filtre Twitter pour espionner vos voisins

23 septembre 2013

Il reste beaucoup à faire pour que les réseaux sociaux améliorent l’action civique et structurent la vie de nos quartiers. Mais point n’est besoin de les démultiplier : avec un simple filtre Twitter, un laboratoire FUSE de Microsoft Research a mis au point une appli mobile qui révèle ce que font vos voisins… démontrant encore une vérité éprouvée : le meilleur du web social à venir vient souvent des réseaux que les gens utilisent déjà.

Alors que notre quartier façonne nombre de nos expériences, le web social peine encore à nous connecter aux gens qui vivent autour de nous – de sorte qu’on se sent souvent plus proche de quelqu’un à 2 000 kilomètres que de nos voisins. C’est ce que regrettaient les chercheurs derrière Whooly, une application mobile qui se définit comme le « premier client Twitter hyperlocal ». Pour remédier à ce problème, Whooly découvre, extrait, trie et rediffuse automatiquement les tweets des communautés de votre quartier sur la base de leur géolocalisation, de certains mots-clés employés et de profils d’utilisateurs bien renseignés. 

En utilisant Whooly, on s’aperçoit que beaucoup de nos voisins sont déjà sur Twitter et parlent les uns aux autres, mais aussi que certains d’entre eux sont des « carrefours communautaires » qui diffusent des informations précieuses en temps utile. Tout comme les villes dans leur ensemble ont leurs « Trending Topics » – ces sujets de conversation populaires automatiquement mis en Une sur Twitter – on découvre que chaque quartier a également le sien, constitué des événements qui structurent la communauté locale. 

Alors que de nombreux réseaux sociaux ciblant les voisinages font leur apparition, comme Nextdoor dont nous vous parlions ici, la solution des chercheurs de Microsoft permet de contourner le défi que constitue, pour tout nouveau réseau social, la nécessité d’atteindre une masse critique d’utilisateurs. Si Whooly, qui fonctionne pour le moment sur les quartiers de Seattle, réussit son pari, il n’aura pas besoin d’attendre que vos voisins le connaissent pour vous ramener des infos puisqu’il va chercher tout ce qu’ils racontent déjà autour de vous. Et – qui sait ? – vous pourrez peut-être immédiatement l’utiliser pour observer de plus près quelques-uns des nouveaux usages du web social de proximité, comme l’entraide communautaire ou la coordination des manifestations !

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email