Un moine peut-il surfer sur internet ? (Le Monde) share
back to to

Un moine peut-il surfer sur internet ? (Le Monde)

1 janvier 2011

Dans un très long reportage (accès payant, mais diaporama sonore en accès libre) sur la vie quotidienne des moines de l’abbaye de Ligugé (c’est ici, à une dizaine de kilomètres au sud de Poitiers, dans la Vienne), Frédéric Potet, reporter au Monde Magazine, revient sur l’utilisation que la communauté religieuse fait d’internet – dont le site web renferme d’ailleurs une rubrique actualités où les mises à jour sont quasi-quotidiennes.

 

L’attitude générale semble largement ambivalente, comme le résume un moine interrogé par le journaliste, qui décrit internet comme « la meilleure et la pire des choses » – la vie largement méditative des moines n’est pas exempte de contacts avec le monde extérieur, mais ceux-ci sont encore limités.

 

Surtout, si l’abbaye de Ligugé est largement connectée – « deux kilomètres de fibre optique reli[e]nt les différents bâtiments », explique le journaliste – des règles encadrent assez précisément l’usage qui peut être fait du net par les moines :

 

 « Primo, le signal n’est activé que de 9 à 20 heures. Secundo, des filtres empêchent de télécharger un grand nombre de données, notamment des films. Tertio, la grande majorité des frères doit se contenter du courrier électronique. »

 

Mais cette règle générale souffre tout de même quelques exceptions, relève le journaliste :
 
« Comme pour le silence, plus vos fonctions vous amènent à être en contact avec l’extérieur et plus grande sera votre latitude. Au final, seuls deux ou trois frères ont un accès illimité à la Toile. Et ne s’en privent pas. Celui-ci avoue se connecter tous les jours sur BFM TV. Celui-là est un inconditionnel des chats organisés par Lemonde.fr. Le même reconnaît être allé voir quel type d’articles j’écris…  »

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email