Un outil web pour comparer les accents anglophones du monde share
back to to

Un outil web pour comparer les accents anglophones du monde

26 décembre 2013

Naviguer à travers tous les accents de la langue anglaise dans le monde selon le pays et les sons, c’est désormais possible avec The speech accent archive, un projet d’archivage linguistique qui ravira les étudiants, linguistes et anthropologues. Un site découvert dans les « 5 choses intrigantes » de The Atlantic.  

Développé par un groupe de scientifiques du centre pour l’histoire et les nouveaux médias de l’Université de George MasonThe speech accent archive ouvre désormais les recherches en linguistique ou en anthropologie à tous. Le projet consiste en une interface de sciences collaborative où chacun peut réaliser son propre échantillon de parole et obtenir la comparaison de son accent en fonction de l’Anglais Américain Général (GAE), le dialecte avec l’accent le plus « anglais », selon The speech accent archive.

Afin de définir le GAE, les scientifiques sont partis des caractéristiques phonétiques de la langue anglaise et ont ensuite défini des généralisations phonologiques en effectuant un traitement des occurrences sémantiques. Le site présente ainsi un large panel d’échantillons de discours prononcés par des locuteurs venant de différentes régions du monde et dont l’anglais n’est pas forcément la langue maternelle. 

L’objectif est d’offrir un outil pédagogique et de recherche sur la composition de nos accents. Il est ainsi précisé sur le site :

« Le site permet de comparer les capacités linguistiques et démographiques de chacun des locuteurs dans le but de déterminer les variables qui sont les clés de chacun des accents ».

S’agissant de la méthode, les internautes, qu’ils soient anglophones de naissance ou non, lisent tous le même paragraphe. Un fragment de texte particulier puisqu’il contient pratiquement tous les sons de la langue anglaise avec la plupart des consonnes, voyelles, et variations de structures syllabiques de l’anglais américain. L’enregistrement de cette lecture est ensuite retranscrit minutieusement en langage phonétique, puis la comparaison commence avec le GAE.

Ce corpus d’enregistrements sonores permet de voyager à travers les sons des langues et de mieux comprendre le travail des linguistes. C’est une façon de rappeler que la richesse de nos langues se trouve aussi dans nos accents. Ainsi, la « Tour de Babel » – cette « Tour-monde » synonyme de diversité culturelle – et la langue universelle, l’anglais, peuvent se rejoindre dans la singularité des accents de chacun des dialectes.

Pour en savoir plus, c’est ici.

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email