Un piercing pour commander les équipements des personnes à mobilité réduite share
back to to

Un piercing pour commander les équipements des personnes à mobilité réduite

3 décembre 2013

Comment transformer la façon dont interagissent les personnes atteintes de paralysie ? C’est la question que se pose la BBC dans un article concernant un piercing pas tout à fait comme les autres.

Un piercing magnétique à la langue capable de contrôler un fauteuil roulant et un ordinateur, c’est la nouvelle technologie dite de BCI (interface cerveau-machine) proposée par l’équipe de l’Institut de Technologie de Géorgie. Le dispositif est développé dans la revue Science Translational Medecine et mérite le détour. Il pourrait permettre aux tétraplégiques de faire de plus en plus de choses et de manière plus efficace, souligne le scientifique Mark Bacon, membre de l’équipe de recherche.

Son fonctionnement ? Le piercing produit un champ magnétique qui modifie les mouvements de la langue. Il est alors combiné à des capteurs posés sur les joues qui permettent de détecter la position du piercing, et ainsi contrôler le fauteuil roulant.

Découvrez la vidéo du projet :

Alors pourquoi développer un piercing à la langue ? C’est une partie du corps remarquable, nous rappelle Maysam Ghovanloo, une autre membre de l’équipe scientifique. On le voit notamment au niveau de la production du langage. En effet, toute une partie du cerveau est dédié à la maîtrise de la langue, explique BBC dans son article

Mais le projet ne s’arrête pas au piercing. Bientôt des capteurs seront intégrés dans une prothèse dentaire pour les rendre plus stable. Le dispositif doit également s’étendre à chacune des dents pour développer le nombre d’instructions générées par l’ensemble des combinaisons de positions de la langue, comme pour un clavier. L’équipe de recherche pense même pouvoir atteindre un nombre illimité d’instructions. Il s’agit ainsi de capter l’ensemble de la gamme complexe des mouvements de la langue pour commander d’autres appareils que le fauteuil roulant. 

Ainsi, on ne compte plus les promesses des technologies appliquées à la santé. Entre prothèses, objets connectés, nano-technologies ou robotique, l’homme-augmenté n’est plus une simple utopie. Pour en savoir plus, cliquez ici.

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email