Un réseau social où l’information se propage comme une épidémie share
back to to

Un réseau social où l'information se propage comme une épidémie

29 décembre 2014

Viralité, propagation voire infection : les métaphores médicales sont souvent convoquées pour qualifier les phénomènes de diffusion de l’information. C’est de ce constat que se sont emparés les créateurs de Plague pour développer un réseau social déjà soupçonné de révolutionner la façon dont nous consommerions l’information, à en croire un article de The Next Web.

Le principe de Plague – à ne pas confondre avec le jeu homonyme Plague Inc.- file la métaphore médicale jusqu’au bout : chaque utilisateur y devient un contagieux malade capable de propager un virus (l’information) de proche en proche. Avec tout de même quelques nuances face à la réalité d’une épidémie, puisque d’un simple mouvement de doigt, les utilisateurs peuvent choisir de contaminer le réseau ou de l’épargner.

 

Les « virus » y prennent de multiples formes : de l’information la plus factuelle à la théorie du complot la plus fantaisiste, en passant bien sûr par les inévitables lolcats et autres memes, seuls les utilisateurs choisissent – pour l’instant – les contenus qui feront l’actualité. Une formidable nouveauté selon l’article de The Next Web, qui semble percevoir dans cette application un nouveau Twitter. Avec les mêmes risques de diffusion d’informations erronées, mensongères ou diffamatoires… à la différence que sur Plague, nul ne peut venir la contester, une fois qu’elle a été diffusée.

En somme, « un concept de réseau social fascinant, mais aussi un peu effrayant » concluait un article de Gigaom. A suivre ?

Pour lire l’article de The Next Web, c’est ici.

 

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email