Un système d’exploitation pour parler à Dieu ? share
back to to

Un système d’exploitation pour parler à Dieu ?

13 mai 2014

La recette du succès de Her, le film futuriste de Spike Jonze, était entre autre liée à la promesse de rencontrer des systèmes d’exploitations tellement intelligents que l’on pourrait en tomber amoureux. L’œuvre de Terry Davis, un programmeur de génie, laisse présager que nous pourrions aller encore plus loin en créant un système d’exploitation… divin, expliquait un article de Slate paru le 13 mai.

Terry Davis, « diagnostiqué » schizophrène ou simplement fou par une bonne partie d’Internet, est également qualifié de génie par bon nombre de ses confrères programmeurs. Depuis plus de 10 ans, l’informaticien conçoit un étrange système d’exploitation, Temple OS, capable de proposer des réponses transcendantes aux questions qu’on lui pose. Ou presque, jugez plutôt :

« mixed dealest qoads spot Commonly Ilai weathful wraths holdeth supple access Ponder Ahab walk Philippi Medad » soit en français : « mixte agis place un accès souple couramment Ilai colères tenus réfléchis Ahab marche Philippique Medad. » (traduit par Quentin Bruet-Ferréol)

Si cela ne paraît pas très clair, c’est en partie parce que la réponse est générée par un algorithme reprenant le mécanisme assez obscur d’une planche ouija (instrument utilisé pour les séances de spiritisme) afin de sélectionner aléatoirement des expressions bibliques, explique l’article de Slate. Mais pour Terry Davis, qui formule d’autres hypothèses sur ce que parler avec Dieu veut dire, ne pas comprendre sa réponse signifierait tout simplement que « vous êtes nul » et « devriez essayer autre chose ».

Au-delà du caractère un brin déroutant de son créateur, Temple OS est salué par la critique pour ses multiples fonctionnalités (comme des jeux ou encore un programme de création musicale, entre autres) mais surtout pour sa capacité à interroger ce que nous projetons comme espoirs dans l’intelligence artificielle. Une question qui soulève déjà de nombreux débats éthiques et mises en garde de la part de la communauté scientifique… débats qui ne font que commencer !

Pour lire l’article original de Slate, c’est ici.

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email