Une collaboration étroite

28 octobre 2011

L’éducation de demain sera, pour tout ou partie numérique. Pour que son développement soit harmonieux et se produise sans heurts, une collaboration étroite entre les industriels, les enseignants et l’Education nationale est primordiale.

La première condition 
sine qua non de cette révolution réside dans la capacité de notre pays à se doter d’infrastructures numériques et électriques performantes et sécurisées : un accès électrique fiable ainsi qu’un réseau de Très Haut Débit sont des pré-requis.

L’éducation est une prérogative régalienne,
il est donc indispensable que l’Etat et les enseignants s’approprient les nouvelles techniques, les assimilent, les mettent en œuvre, depuis les infrastructures scolaires jusqu’à la pédagogie en passant par la conception des programmes.

Les entreprises privées, elles, détiennent la compétence technique et/ou développent les outils, les produits ou les services. Leurs solutions doivent être adaptées au besoin : un dialogue permanent est nécessaire.

Enfin  il est indispensable pour tous les citoyens que les outils technologiques de base soient maitrisés et compris. A ce titre, un module de connaissances de base de l’électronique et du numérique devrait être obligatoire pour tous les élèves du collège – l’éducation nationale a déjà commencé à travailler sur la question.
 

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email