Une industrie relocalisée « à la demande » share
back to to

Une industrie relocalisée « à la demande »

28 octobre 2011

Pourquoi ne pas profiter de cet emprunt exceptionnel pour imaginer un changement de mentalité tout aussi exceptionnel en France en favorisant réellement la convergence, pas seulement sur le papier mais en croisant enfin les disciplines du contenu, arts, sciences, technologies.

Un grand chantier stratégique semble être le passage d’une industrie délocalisée de la démultiplication à une industrie relocalisée « à la demande », à travers notamment l’émergence et le potentiel du prototypage rapide. La matière première de l’industrie de demain sera la matière grise.

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email