Une machine à écrire de la musique électronique share
back to to

Une machine à écrire de la musique électronique

29 janvier 2014

Produire du son avec des mots tapés sur une machine à écrire, c’est l’expérience que proposent Lasse Munk et Soren Andreasen, deux artistes numériques, et que nous rapporte Wired.

D.O.R.T.H.E, leur dernière invention, est une machine à écrire pensée comme une boîte à musique. Le principe: transformer les lettres tapées à la machine en fréquences de son et modes de gamme.

L’exploration du son s’impose comme une routine pour les designers afin d’imaginer de nouveaux objets. En utilisant des composés électroniques retrouvés dans des bennes, Lasse Munk et Soren Andreasen ont ainsi testé différentes tonalités, modulations et vibrations sonores pour ensuite les détourner et concevoir un dispositif visuel.

Dans leur dispositif, ils relient les touches à un circuit imprimé sur lequel un microcontrôleur programme, analyse et produit des signaux électriques. Chaque mot tapé agit comme un percuteur. Le son, saccadé, crée une musicalité pour une plongée au coeur de la sémantique sonore.

D.O.R.T.H.E rappelle les expérimentations électroniques live coding où les machines sont programmées pour interpréter des motifs musicaux dévoilant parfois leurs algorithmes, à l’image de TopLap.

Pour aller plus loin dans l’exploration sonore, c’est ici avec Wired.

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email