Photosynth : vers une réplique numérique de la planète share
back to to

Photosynth : vers une réplique numérique de la planète

20 décembre 2013

Si une image vaut mille mots, peut être que certains endroits valent mille images ? 
 
Photographie numérique, imagerie haute définition, capacité de calcul et de stockage des données : dans de nombreux domaines, les avancées technologiques nous ouvrent de nouvelles possibilités pour voyager dans les endroits les plus impressionnants du monde sans jamais quitter notre salon.
 
Lors de la conférence LeWeb ParisRSLN a assisté au lancement de la nouvelle technologie Photosynth de Bing, qui invite à une nouvelle façon de voir et de découvrir le monde, de façon collaborative. 
 
Il s’agit de la troisième version du logiciel, qui serait “un véritable pas en avant vers l’objectif de créer une réplique numérique de la planète avec une méthode 3D immersive pour parcourir et explorer le monde”, selon Stefen Weitz, directeur de recherche chez Bing, qui nous a fait la démonstration de cette nouvelle technologie. 
 
Plus concrètement, Photosynth est une application permettant former des images panoramiques à 360°, donnant une impression de profondeur 3D, à partir de vos propres clichés. L’application est capable d’analyser vos photos puis de les rassembler, un peu à la manière d’un puzzle. Les panorama peuvent être partagés, mis en consultation ouverte pour la communauté d’utilisateurs Bing, dans l’objectif de créer une base de données de lieux du monde entier – navigable et en haute définition. 
L’une des spécificités de cette nouvelle version est la multiplicité des modes de navigation qu’elle offre.
Prendre une photo panoramique nécessite traditionnellement que l’utilisateur reste immobile et tourne sur lui-même, alors que Photosynth permet le déplacement autour d’un objet : une statue par exemple ou un plat posé sur une table, créant une modélisation en 3D de ce dernier.

Snow Globe in Kitchen by discodancing 

 
Il est également possible de capturer des clichés au fil de sa marche, créant une impression de profondeur. Mais à la différence d’une cartographie en mode « navigation de rue », l’utilisateur est libre de ses mouvements, comme dans la visite d’appartement ci-dessous. 
 

Around a Living Room by David 

 
Une mode affichage de type « mural » (« wall » en anglais) est aussi proposé, et vous permet de zoomer sur chaque détail de l’image comme dans l’exemple ci-dessous. 
 

Ancient Hawaiian Rainforest by Mark_Kimura_PhD 

 
Alors, Comment ça marche ?
 
Lorsque vous uploadez une série de photos sur le service de cloud computing de Microsoft, le logiciel commence par la recherche de points (appelés « caractéristiques”) dans la succession de photos, qui semblent représenter le même objet.
 
S’il trouve de nombreux points qui se reproduisent sur l’ensemble de vos photos, ces informations sont transférés à la deuxième étape du processus : l’ajustement de faisceaux (Bundle ajustement). Une technique standard en photogrammétrie qui permet de déterminer l’endroit dans l’espace où se situe chaque point, mais aussi où, exactement, chaque photo a été prise et la façon dont l’appareil a été orientée pour prendre chaque photo.
 
Ensuite Photosynth utilise les points caractéristiques de chaque photo pour produire des formes en 3D. Ces modèles 3D sont créés pour chaque photo individuelle et non à partir de l’image finale lissé. 
Pour terminer, la technologie calcule un chemin (un peu à la manière d’un steadicam) à travers le parcours des photos. Ainsi, on obtient une expérience de déplacement linéaire, qui “glisse” – même si les photos réelles ont été prises à des hauteurs ou à des angles différents.
 
Pour anticiper la sortie de cette nouvelle version de Photosynth, Bing a créée une plateforme de découverte de nombreux lieux incroyables et inatteignables à travers le monde – notamment le sommet de l’Everest, suite à une collaboration avec le photographe et fondateur de Glacierworks.org, David Brashears qui a capturé son approche de l’Everest au cours d’un des plus hauts vols d’hélicoptère jamais effectués. 
 

Above Base Camp by GlacierWorks.org 


Vous pouvez vous inscrire dès maintenant pour obtenir un accès au logiciel et commencer à créer vos propres panoramas. Pour comprendre d’avantage les fonctionnalités et la réflexion derrière cette technologie nous vous invitons à visionner le TED Talk récent de Blaise Agüera y Arcas, architecte visuel chez Bing, ci-dessous (en anglais).
 

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email