Une révolution à reculons

28 octobre 2011

Chacun aura observé que le monde du livre n’a pas suivi le chemin de l’industrie de la musique : il n’est pas entré en guerre avec ses clients.  Cela dit, les nouveaux supports ne me semblent pas, à ce stade, porteurs de révolutions d’usages aussi fortes que celles observées à l’époque de l’iPod. Je crois que le secteur fait sa révolution à reculons et propose de l’utilitaire et rien de bien excitant. En témoigne le retard de phase des nouveautés, disponibles avec retard en ebook, quand elles le sont tout court. Exemple avec la littérature adolescente, pourtant porteuse, et avec un public digital natif !

 
Comme pour la presse, domaine voisin, je crois qu’il faut s’intéresser à ceux qui innovent dans le modèle et dans la proposition, en rupture totale d’avec le livre au sens où on l’entend, réinventant quelque chose que l’on n’assimile sans doute pas à de la littérature, mais qui prendra du temps d’attention des lecteurs. A l’image de la BD, en son temps, peut-être. Comme pour la musique ou la vidéo, il faut regarder les créateurs et l’apparition de nouvelles formes littéraires qui sauront réinventer le livre sur support digital. Pour l’instant, on attend et le "c’est pour bientôt ?", je le prends sur le registre de l’impatience.

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email