Une "Valley" ou des "Salons" ?

28 octobre 2011

Pourquoi faire référence aux mêmes concepts, et ce, de façon récurrente. La France n’est pas la Californie, nos vallées sont des plateaux, nos singularités nous étouffent. Pour nous remettre en marche, les « salons » des lumières du futur devront être d’une autre nature et répondre à d’autres nécessités… Nous avons la recherche, nous avons les grandes entreprises, mais nous avons perdu la créativité. Nous ne faisons plus rêver !

Nous ne savons pas transformer les technologies en opportunité sociales. Nos entreprises n’arrivent plus à proposer des usages désirables des technologies au grand public. L’époque est à l’imagination d’autres modèles, agiles et légers; des constellations de « salons de création pluridisciplinaire », centrées sur ce que nous avons oublié : l’invention, la conception innovante, l’imaginaire et l’esprit d’entreprendre ouverts sur la société et parmi les hommes. Comprendre, expliquer, découvrir n’est pas innover. Il faut lisser et réinventer le passage des labos aux propositions de produits et de pratiques. Notre enjeu spécifique est de réapprendre à être des créateurs. N’est-ce pas notre histoire ?

La finalité des technologies doit être repensée. Nous saurons alors imaginer avec elles, le chemin de la société, du grand public et des produits, services et pratiques adéquates, soutenables et désirables. Le design nous y aidera, alors, peut-être nous ferons rêver à nouveau…

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email