Vers de nouveaux espaces immatériels humanisés ? share
back to to

Vers de nouveaux espaces immatériels humanisés ?

28 octobre 2011

Le débat actuel sur le Grand Paris montre à quel point une Silicon Valley en Europe fait nécessité.
Mais que penser de politiques publiques encore essentiellement basées sur la logique de clusters territoriaux, à l’heure où dématérialisation des produits et de la chaîne de production, la montée en puissance du cloud computing, du saas, du paiement à l’usage, des réseaux sociaux et des usages participatifs, placent peu à peu chaque individu au centre de la chaîne de valeur ?

Pour s’adapter à cette révolution, la Silicon Valley du XXIème siècle doit être pensée avec ses excroissances virtuelles, et l’Europe peut jouer une magnifique carte dans ce domaine. Après avoir investi sur les infrastructures réseau, elle peut innover dans la création « d’espaces immatériels humanisés », maillant sphère publique et monde de l’éducation, de la recherche et de l’entreprise.

La convergence des technologies 3D, du web 2.0, des outils d’accès à la connaissance et de géo localisation, esquisse le formidable potentiel qu’offrent les nouvelles formes de « territoires augmentés », qui superposeront aux clusters territoriaux l’infinie plasticité des espaces virtuels.
Locale et globale, réactive et ouverte, la Silicon Valley du futur sera alors à même de relever tous les défis … si elle investit sur la dimension humaine, partageable et créative de la sphère virtuelle.

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email