[Vidéo] A la découverte d’un centre de désintoxication à Internet en Chine share
back to to

[Vidéo] A la découverte d'un centre de désintoxication à Internet en Chine

31 janvier 2014

« L’héroïne électronique », c’est en ces mots que Tao Ran, directeur du centre de désintoxication d’Internet de Daxing, dans la banlieue de Pékin, évoque le web pour ses « patients ». Dans un court documentaire de 7 minutes, Shosh Shlam et Hilla Medalia du New York Times, nous plongent au cœur de l’un de ces lieux où sont rassemblés des adolescents « drogués » à l’Internet

En Chine, cette addiction a été érigée au rang de trouble clinique en 2008. Elle est même considérée aujourd’hui comme la première menace pour les adolescents en matière de santé. A l’image de son voisin le Japon, qui faisait de l’addiction au web un problème de santé publique majeur l’été dernier, la Chine a ouvert plusieurs centres de désintoxication spécialisés.

Mêlant thérapie et manœuvres militaires, ces « cures » durent généralement entre trois et quatre mois. L’un des patients raconte :

« Un ami et moi allions dans un cybercafé pour jouer aux jeux vidéo. J’y restais parfois des nuits entières. Mes parents l’ont découvert et nous avons commencé à nous battre. Ensuite ils m’ont envoyé ici. »

Des situations extrêmes que dénonce Tao Ran, le directeur du centre, qui fait quotidiennement face à des parents désemparés :

« Certains de ces jeunes sont tellement accros qu’ils pensent que faire une pause aux toilettes affectera leur performance dans le jeu. »

Un documentaire surprenant qui ne manque pas de questionner nos propres pratiques dans l’Hexagone. 

Pour en savoir plus et voir tout le documentaire, c’est sur ici sur le New York Times.

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email