Vols de smartphone : une économie parallèle en expansion share
back to to

Vols de smartphone : une économie parallèle en expansion

19 décembre 2014

En 2009, 5% de la population mondiale détenait un smartphone. D’ici la fin de l’année, le seuil des 35% sera atteint. C’est donc 2,5 milliards de cibles potentielles pour les voleurs de téléphones intelligents, dont les activités vont croissantes. Explications avec une enquête de Wired

Selon Consumer Reports, 1,6 million d’Américains auraient été victimes d’un vol de smartphone en 2012. Ce chiffre a presque doublé en 2013, pour atteindre les 3,1 millions de délits. 68% des victimes n’ont jamais revu leur mobile, probablement réintroduit dans le circuit de la contrebande.

Face à ce phénomène, l’industrie de la téléphonie mobile peine à lutter. En Californie, l’introduction de technologies visant à bloquer les téléphones volés a donc fait l’objet d’une proposition de loi, récemment retenue grâce à l’appui du Procureur général des Etats-Unis, Eric Schneiderman.

« Il n’y a pas de solution miracle contre le vol de smartphones, et il n’y en aura jamais», estime Jeff Kagan, spécialiste de la téléphonie mobile. « Cela s’assimile à la lutte incessante entre les créateurs de virus et les développeurs de logiciels de sécurité. […]. Et la situation ne cesse d’empirer.»  

De son côté, l’entreprise Lookout Mobile Security a développé une application destinée à prendre en photo le détenteur du mobile grâce à la caméra de l’appareil, une fois le vol déclaré. Localisant instantanément le smartphone (et son potentiel voleur), le dispositif ne semble pourtant pas transmettre ces données à la police. Or, comme l’expliquait Patrick Lin, chercheur en éthique des sciences émergentes, les « solutions » technologiques ne s’attaquent pas aux causes des problèmes et ne peuvent donc les résoudre seules : 

« La technologie ne remplace pas une bonne politique sociale, mais elle peut aller de pair avec elle. » 

Pour retrouver l’article de Wired, c’est par ici

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email