Web West Festival : musique et start-up font bon ménage share
back to to

Web West Festival : musique et start-up font bon ménage

23 juillet 2014

Les États-Unis ont South by Southwest, la France a désormais le West Web Festival. Venu s’adosser aux Vieilles Charrues, premier festival de musique d’Europe, ce nouveau rassemblement du numérique a pour ambition d’attirer et de soutenir les start-up pour stimuler l’économie bretonne.

Nous vous en parlons régulièrement, les régions débordent d’initiatives pour faire de leur territoire un lieu attractif pour les jeunes entrepreneurs. Et en la matière, l’Auvergne fait souvent figure d’exemple.

Mais les farouches Bretons savent également révéler leur potentiel, en commençant par s’assurer leur visibilité grâce aux Vieilles Charrues. Impulsé par Ronan Le Moal, Sébastien Le Corfec et Charles Cabillic, qui ont récemment lancé un fonds de 25 millions d’euros pour soutenir les start-up de la région, le festival leur permet de donner de la visibilité aux acteurs régionaux du numérique et d’offrir un lieu de réflexion quant aux grandes tendances d’Internet.

Au coeur des discussions pour cette première édition : « Digital Detox & Re-start ou comment créer les conditions idéales pour décupler la créativité ». Un thème sur lequel Sébastien Le Corfec a tenu à revenir auprès de France 3 Bretagne :

« On voit de plus en plus de personnes qui parlent de désintoxication digitale, de se couper de son portable, d’Internet, pour mieux repartir et c’est surtout ça qui est important, (…) plusieurs études ont montré que lorsque les personnes parviennent à se déconnecter de temps en temps, elles se montrent ensuite moins fatiguées, plus créatives. »

Musique et start-up, une expérience inédite en France

L’occasion pour le festival, dont nous parlions des stratégies de communication sur le Web l’année dernière, de faire mouche une nouvelle fois. Une ambition forte portée par Jérôme Trehorel, directeur général du festival des Vieilles Charrues, qui déclarait récemment au Mag Numérique Rennais :

« Les Vieilles Charrues démontrent une nouvelle fois leur capacité d’innovation en accueillant au cœur du festival une initiative totalement inédite lors de laquelle les participants pourront bénéficier de l’expérience de figures emblématiques du Web tout en profitant pleinement du festival. Une première en France !« 

Plusieurs start-up ont même été mises en compétition et le moins que l’on puisse dire, c’est que les Bretons ne manquent pas d’ingéniosité. Primée lors de l’événement, la petite entreprise quimpéroise NDmac Systems surfe ainsi sur la vague des objets « smart » pour proposer… une tireuse à bière connectée ! Ne reste qu’aux organisateurs des Vieilles Charrues de s’en doter en 2015 pour avoir un œil précis sur les consommations de ses festivaliers.

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email